Imaginez… vous avez 15 ans, vous venez de terminer votre stage de niveau 1, prêt à amorcer votre carrière de moniteur de snowboard. Votre première journée au travail est remplie de leçons (hourra!) – une journée complète d’enseignement à des enfants, pour la plupart âgés de trois à cinq ans. Que faites-vous?

La descente de profil est ma façon préférée de faire du snowboard, mais elle comporte de nombreux défis. Cet article traitera de l’asymétrie en snowboard et de la manière dont les moniteurs et monitrices peuvent utiliser cette connaissance à leur avantage dans l’enseignement. Les principaux points de cet article seront les effets de l’asymétrie sur les planchistes débutants et expérimentés. Ces points peuvent à la fois nous aider à améliorer notre propre technique ainsi que nos habiletés d’analyse et d’amélioration.

Un grand pourcentage de débutants apprennent d’abord à effectuer un virage de la carre côté orteils à la carre côté talons (virage côté talons). Il y a de nombreuses raisons à cela, par exemple : les débutants aiment regarder vers le bas de la pente, ce qui fait pivoter leur tête, leurs épaules et leurs hanches dans la direction du virage. En position neutre, les hanches sont placées au-dessus de la carre côté talons, ce qui facilite le mouvement latéral vers le bas de la pente. Le virage du côté talons au côté orteils (virage côté orteils) semble plus difficile. Le planchiste débutant regarde droit vers le bas de la pente, aucun mouvement de rotation n’est créé. Il est difficile de faire une rotation vers le bas de la pente, car les hanches et le centre de gravité sont coincés au-dessus de la carre côté talons. Les débutants ont tendance à se tenir droits et à s’incliner dans le virage côté orteils en utilisant le profil latéral de leur planche pour amorcer le mouvement de rotation, ce qui mène souvent à une chute.

L’asymétrie affecte de la même façon les planchistes avancés. Le virage côté talons sur une pente raide ou glacée peut être difficile. À mesure que la tête des planchistes se tourne vers le bas de la pente, les épaules et les hanches suivent; ce mouvement peut souvent se produire avant que le planchiste ne s’engage sur la nouvelle carre. À mesure que le planchiste progresse dans le virage, les hanches se déplacent sur le pied avant et le planchiste perd le contrôle de l’arrière de sa planche à neige. Les virages côté orteils sont souvent amorcés par une inclinaison de l’épaule avant. La rotation des hanches au-dessus de la carre côté orteils se produit moins naturellement, de sorte que l’épaule est utilisée plutôt pour déplacer le poids à l’intérieur du virage. Les planchistes se fient davantage à l’inclinaison pour amorcer le virage côté orteils plutôt qu’à un mouvement de rotation provenant des hanches et des genoux.

L’analyse et l’amélioration peuvent être une tâche intimidante à accomplir. La compréhension des mouvements cinétiques du corps humain peut être très utile. Le fait de savoir quelles inefficacités il faut rechercher chez un planchiste peut donner un avantage au moniteur ou à la monitrice. Une fois que nous commençons à découvrir ces modèles d’inefficacité, nous pouvons commencer à planifier des leçons à leur sujet et l’analyse peut être plus précise et bien réfléchie. Le plus souvent, un planchiste avancé utilise trop de torsion trop tôt dans le virage côté talons. Ce semble être le contraire pour le côté orteils; les planchistes comptent souvent sur l’inclinaison dans le virage et la torsion des hanches et des genoux est minime.

L’observation de la symétrie des virages est un excellent point de départ. Les deux virages sont-ils égaux ou l’un a-t-il un rayon plus grand? Quel virage est le plus complet? J’espère que ces conseils pourront améliorer votre technique ainsi que vos habiletés d’analyse et d’amélioration.

 

Breen Trott
Evaluateur de niveau 4
Membre de l'équipe technique nationale

L’ACMS est fière d’annoncer les noms des membres de l’équipe Interski qui représenteront l’association en Finlande en mars 2023! Le congrès Interski est une excellente occasion pour l’ACMS de partager ses connaissances et ses techniques d’enseignement du snowboard avec les autres associations existantes dans le monde. Notre équipe Interski présentera des ateliers et assistera aux présentations d’autres pays.

Une autre période hors-saison tire à sa fin, et l’équipe de l’ACMS travaille d’arrache-pied depuis le printemps dernier pour mettre à jour et améliorer nos programmes. Nous sommes enthousiastes d’amorcer la nouvelle saison. Vous trouverez ci-dessous des renseignements importants sur les mises à jour et les changements techniques!

L'ACMS est très heureuse d'annoncer que Luc Bélanger a accepté le poste de coordonnateur régional (Québec/Atlantique) pour l'ACMS. 

Dans notre domaine, l’apprentissage est tout aussi important que la pratique du snowboard. Nous offrons beaucoup d’excellents renseignements sur la façon de structurer un environnement d’apprentissage général. Des concepts comme les principes et les styles d’apprentissage sont de bons exemples de matériel que nous offrons pour aider les moniteurs à interagir avec leurs élèves.

Tous les renseignements généraux que nous offrons peuvent devenir non pertinents si nos élèves ne sont pas ouverts à l’apprentissage. Les types d’apprentissage diffèrent des styles d’apprentissage et peuvent parfois être difficiles à identifier, mais avec un peu d’observation, nous pouvons déterminer si un élève est disposé ou non à apprendre.

 

Bien que l’été batte son plein, nous pouvons toujours penser à certaines habiletés d'enseignement qui seront utiles lors de nos prochaines leçons de snowboard et les appliquer dans nos activités quotidiennes.

Voici un excellent conseil d'enseignement de Dom Oshanek, membre de l'Équipe technique nationale de l'ACMS, sur la façon d'utiliser un langage simple dans l'enseignement. Il se peut que vous ne donniez pas votre prochaine leçon de snowboard avant un certain temps – ou peut-être que oui si vous enseignez actuellement quelque part dans l'hémisphère sud – mais ces habiletés d'enseignement peuvent aussi être utilisées en dehors du monde du snowboard. 

L'Équipe technique nationale vous encourage à réfléchir à ce conseil et à essayer de le mettre en pratique lorsque vous parlez ou expliquez quelque chose aux gens qui vous entourent. 

Amusez-vous bien!

CONSULTEZ LE CALENDRIER DES ACTIVITÉS DE L’ACMS CLIQUEZ ICI

FOURNISSEURS DE LA MARCHANDISE DES OFFRES SPÉCIALES POUR LES PROS

 
Promouvoir la pratique et l’enseignement du snowboard en offrant une communauté pédagogique inclusive, tout en maintenant une norme internationale de premier plan en matière d’enseignement du snowboard grâce à des techniques novatrices, pertinentes et efficaces.



COORDONNATEURS RÉGIONAUX

 
LUC BELANGER

QUÉBEC / ATLANTIQUE

luc@casi-acms.com
ANDREW MCCRANEY

ONTARIO, MANITOBA ET SASKATCHEWAN

andrew@casi-acms.com
JOHN SMITS

ALBERTA / COLOMBIE-BRITANNIQUE EST

john@casi-acms.com
GREG DANIELLS

COLOMBIE-BRITANNIQUE OUEST, NWT ET YUKON

greg@casi-acms.com

FOLLOW US ON SOCIAL MEDIA

 
Visit Our Instagram Page