Un conseil technique de Yukiko Kawada

Pratiquer le snowboard en harmonie avec le terrain et utiliser toute la montagne comme un terrain de jeux est l’objectif ultime de plusieurs planchistes. Quand cela fonctionne, le planchiste reçoit de l’information de la part de l’environnement (conditions de neige, type de pente, etc.) pour déterminer comment être efficace, fluide et en synchronisme avec le terrain. Cela permet à un planchiste d’être plus indépendant; d’être en mesure d’explorer la montagne seul. Cela favorise également le plaisir et la liberté de pratiquer le snowboard!


À titre de moniteur, vous pouvez promouvoir ce type de snowboard et apprendre à utiliser le concept suivant. Il y a quatre étapes :

  1. Lire : Observer le terrain visuellement.
  2. Sentir : Recevoir de l’information du terrain en utilisant vos différents sens.
  3. Réagir : Déterminer ce qui doit être fait pour descendre la pente sans combattre ou forcer les mouvements, et être plus efficace en harmonie avec le terrain. Les mouvements correspondent à l’information transmise par le terrain.
  4. Être proactif : À mesure que l’expérience et l’aisance d’un planchiste à l’égard des trois premières étapes augmentent, il s’agira de l’étape ultime pour améliorer la performance.

Ce concept s’applique à tous les niveaux de planchistes, de débutant à expert :

Exemple 1 : Un planchiste intermédiaire tente une descente dans la poudreuse pour la première fois.

  1. Lire : Surface de la neige, quantité de poudreuse, inclinaison de la pente, visibilité de la ligne, etc.
  2. Sentir : Vitesse – lente ou rapide? Est-ce que la planche flotte sur la neige? Est-ce que la spatule de la planche plonge ou non?
  3. Réagir : Trop lent – faites pointer davantage la planche vers le bas de la pente pour gagner de la vitesse, effectuez moins de virages. Réduisez l’usage de la carre pour flotter, déplacez légèrement le poids vers l’arrière pour garder la spatule de la planche soulevée. Trop rapide – dirigez davantage la planche en travers de la pente pour réduire la vitesse.
  4. Être proactif : Une fois l’étape Réagir effectuée, augmentez la performance, ou le « facteur plaisir », en pompant la planche, en prenant différentes lignes, en jouant avec la taille et la forme des virages, etc.

Exemple 2 : Un planchiste expert sur une surface lisse et abrupte recouverte de neige crayeuse ferme.

  1. Lire : Surface de la neige, inclinaison de la pente, visibilité, lignes, contours, etc.
  2. Sentir : Est-ce que la carre mord dans la neige? La surface de la neige est-elle aussi lisse qu’elle en avait l’air ou non?
  3. Réagir : Gardez le haut du corps détendu et calme, concentrez-vous sur la prise de carre pour amorcer et terminer le virage, en gardant la planche en contact avec la neige. Soyez fluide et en contrôle (pas explosif), mais en appliquant une pression ferme tout au long des virages.
  4. Être proactif : Déterminez le prochain mouvement immédiatement après chaque virage, en conservant la vitesse et le rythme.

Exemple 3 : Un planchiste débutant apprend à améliorer le changement de direction (pendule).

  1. Lire : Dans quelle direction est la ligne de pente? À quoi ressemble la surface de la neige? Est-ce qu’il y a des obstacles, de la circulation, etc.?
  2. Sentir : Dans quelle direction ma planche pointe-t-elle? Suis-je en contrôle?
  3. Réagir : Contrôlez la direction en appliquant un angle de carre plus important et davantage de pression. Maintenez une position du corps détendue et équilibrée.
  4. Être proactif : Augmentez la distance de déplacement, la vitesse, la quantité de mouvements, etc.

Comme vous pouvez le constater avec les exemples ci-dessus, ce concept peut être utilisé par un planchiste de tout niveau, et il peut s’agir d’une approche très utile à présenter. La connaissance technique aidera un planchiste à déterminer ce qu’il doit faire et le moment où il doit le faire pour être en mesure d’obtenir une exécution précise.

Bien que cette approche soit une autre clé de l’amélioration des habiletés techniques d’un planchiste, elle l’aidera également à découvrir (ou redécouvrir) le plaisir et la créativité associés à la pratique du snowboard. Il est très important de développer l’habileté de « sentir » en snowboard, puisqu’un planchiste doit toujours communiquer avec le terrain pendant une descente.

Amusez-vous bien!

Yukiko Kawada
Équipe Technique Nationale
Whistler, C.-B.

CONSULTEZ LE CALENDRIER DES ACTIVITÉS DE L’ACMS CLIQUEZ ICI

FOURNISSEURS DE LA MARCHANDISE DES OFFRES SPÉCIALES POUR LES PROS

 
Mission : Promouvoir la pratique et l’enseignement du snowboard de même que la profession d’enseignant de snowboard au Canada, par la formation et la certification de moniteurs de snowboard afin d’assurer l’application d’une norme d’enseignement sécuritaire et efficace du sport à l’échelle nationale.

SUIVEZ-NOUS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

 

COORDONNATEURS RÉGIONAUX

 
GENEVIÈVE PILOTTO, COORDONNATRICE RÉGIONALE DU QUÉBEC ET DE L'ATLANTIQUE
acmsquebec@casi-acms.com
DOUGLAS MOODER, COORDONNATEUR RÉGIONAL DE L’ONTARIO ET MANITOBA
casiontario@casi-acms.com
ANDREW MCCRANEY, COORDONNATEUR RÉGIONAL DE L’ALBERTA ET DE LA SASKATCHEWAN
casialberta@casi-acms.com
GREG DANIELLS, COORDONNATEUR RÉGIONAL DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE
casibc@casi-acms.com

KEEP UP WITH US ON INSTAGRAM

Visit Our Instagram Page